jeudi 14 juillet 2016

Il a plu a la Vall

Des semaines que la vallée de Laguar n'avait pas vu la pluie. Hier mercredi, une bonne averse matinale a laissé la place à un après-midi sous la bruine, la nature était aussi contente que belle.







lundi 11 juillet 2016

Battage animal en pays valencien

Jusqu'à il y a encore une cinquantaine d'années, les paysans du pays valencien battait le blé à l'aide d'animaux, principalement des ânes et des chevaux. Cette opération, le dépiquage, consiste a séparer le grain de la paille et se pratiquait sur un espace de terre battue circulaire ou rectangulaire réservé à cet effet, "la era de batre". Un attelage tractant un lourd rouleau en ciment tournait durant des heures avec de courtes pauses pour laisser les animaux se reposer.

La tradition voulait que des chanteurs, et chanteuses, accompagnent ce travail pénible tout au long de la journée (cants de batre). Des chansons en langue valencienne relatant des histoires du village ou de la comarque. On y vantait prosaïquement les attributs de sa fiancée de Castillon ou les coques de la Marina. C'est une part importante du patrimoine culturel rural valencien.

Aujourd'hui, quelques passionnés continuent de perpétrer le battage du blé à l'aide d'animaux. Au village de Jesus Pobre se déroule une fois par an lors du marché de la terre la fête du battage où des démonstrations sont effectuées, toujours en chansons. La fête rassemble toutes les couches de la population et c'est un évènement original pour les touristes.

Voici quelques photos de la 3e édition de la Festa del batre de Jesus Pobre.




 Cants de batre