samedi 17 juin 2017

l'Herbero ou Herberet


L'Herbero ou Herberet est une liqueur typique élaborée dans l'Alicante intérieur, en particulier dans la Sierra de Mariola, une chaine de montagne réputée pour son abondance en plantes médicinales et aromatiques. Ce sont les maures qui maitrisaient le processus de distillation qui ont crée cette boisson d'une teneur en alcool entre 22 et 40%.

Suivant les mélanges, les plantes utilisées pour l'élaboration de l'Herbero sont la sauge, camomille, menthe pouliot et poivrée, verveine, racines de houx, fenouil, anis, mélisse, eupatoire, savoureux, feutrées germandrée, thym, romarin et lavande. On en utilise au moins quatre. La macération dure entre une et six semaine en fonction de la saveur et de la couleur désirée qui peut être transparente, jaune ou verte.

La production est protégée géographiquement (DG Herbero de la Sera de Mariola) comme l'anis coloma, le Cantueso et l'apéritif au café d'Alcoi.

En illustration une bouteille d'Hebero de la distillerie Juan Lorenzo Ferrero. A consommer avec modération.

dimanche 4 juin 2017

Ca Pinet, le sanctuaire de Valence


Tàrbena est un petit village de montagne espagnol situé à une trentaine de kilomètres de la cité bétonnée de Benidorm. C'est en 1974 que Jeroni Moncho "Pinet" et sa femme Anita y fondent le bar restaurant Ca Pinet (chez Pinet) qui va devenir en quelques années une institution de l'Alicante intérieur. Le "sanctuaire de Valence" comme l'a défini l'auteur Manuel Sanchis Guarner.

 José Martorell Llorca "Pinet"

Jeroni est le petit fils de José Martorell Llorca "Pinet", l'un des derniers bandits de grand chemin de la région d'Alicante qui a toujours échappé aux autorités. Une légende qui va influencer son petit-fils en faisant de son restaurant un musée vivant de la gauche révolutionnaire. On y déguste des plats locaux au milieu d'affiches, drapeaux et portraits tout en écoutant des chants de lutte, l'Internationale étant programmée toutes les trois chansons. Devenu un véritable lieu de pèlerinage de la gauche valencienne, on découvre des photos de visiteurs célèbres et les autographes d'intellectuels, politiques ou membres des Brigades Internationales.

La nouvelle salle du restaurant

Les dernières années ont été difficiles avec une lutte contre la mairie de Tàrbena qui ne souhaitait pas renouveler le bail de location. Les pétitions et soutiens de grandes figures locales n'auront pas suffi et c'est donc au village de Alacali, de l'autre côté du Col de Rates, que Ca Pinet a trouvé refuge. C'est le fils de Jeroni et sa femme qui vous reçoivent désormais dans une battisse de 350m2, un mal pour un bien car le gain de place comparé au petit bar de Tàrbena va permettre d'organiser des évènements culturels. De gauche.


samedi 18 mars 2017

Mas Arboleda, agriculture écologique

Le Mas Arboleda est une propriété agricole de 30 ha située à proximité du village de Montaverner, en Pays Valencien. Maria et Pau y cultivent des fruits et légumes écologiques, produisent de l'huile d'olive et de la pansa, le raisin sec traditionnel valencien.

Le samedi matin, le mas est ouvert au public et l'on peut venir y acheter les produits de la ferme et des partenaires locaux. Des animations sont organisées, ce samedi il s'agissait d'un atelier de cuisine végétarienne autour de l'ail et des noix.

Le lieu est magnifique et reposant, les batiments datant du XVIe et XVIIe ont été construits sur un emplacement occupés par les maures et sont dans un assez bon état, des travaux de réformes étant régulièrement effectués. On y trouve une chapelle et plus intéressant encore, une cave disposant de près d'une vingtaine de cuves à vin encore en bon état.


















dimanche 29 janvier 2017

1er festival des herbes sauvages comestibles





L'équipe du marché de Jesus Pobre a organisé ce week-end le premier festival des herbes d'hiver sauvages et comestibles. Dans le temps, ces herbes aux nombreuses vertus faisait partie de l'alimentation locale, aujourd'hui presque perdue. LLicso (famille des Sonchus), Borratja (bourrache), Ravanell (fausse roquette), Camaroja (chicorée sauvage) et bien d'autres encore.

Ce sont plus de 150 personnes qui ont participé à l'excursion et à la cueillette matinale guidée par Antonio Orengo, auteur de libres sur les herbes comestibles (herbes mengívoles en valencien) et Vicent Morera, biologiste.

Une exposition était organisée au sein du marché avec des plantes en terre et des panneaux explicatifs. Enfin, nous avons pu déguster trois plats cuisinés, une paella, une tortilla et une coca, succulent !

L'idée est de ne pas en rester là et de constituer un groupe de d'amateurs afin de donner un prolongement à ce premier évènement.

Plus de photos sur la page Facebook du Mercat del Riurau.

mercredi 25 janvier 2017

Le chèvres remontent du Barranc

Le chevrier Salva et son troupeau remontent du barranc (ravin en catalan) après une journée de pâturage. Après les récentes pluies, il y a de l'eau dans le Girona. Nous pouvons admirer en face la Juvea den mig et sur la droite la Serra del Migdia.